Skip to content

Cymarshall Law – Creators Kid EP (2010)

Le début d’année 2009 avait vu l’arrivée de Smoke N Mirrors de B Real comme lanceur. Beaucoup d’espoir porté sur le leader de Cypress Hill pour un résultat bien en deca de ses capacités et surtout un mauvais pressentiment pour 2009. Heureusement, quelques curieux avaient eu l’idée d’aller chercher ailleurs, creusant profond dans le vivier de la toile afin d’en sortir « Hip Hop In The Soul » d’un certain Cymarshall Law au mic et de l’inconnu Mr Joeker à la production. Une écoute suffit à prendre conscience des skills de ce nouveau croqueur de mic. Sur une ambiance soulfull distillée avec passion par un Mr Joeker sorti tout droit des faubourgs de Budapest en Hongrie, Cymarshall Law portait fièrement les couleurs d’un renouveau d’un Hip-Hop ancré dans la rage d’un mouvement culturel devenu une machine à fric. Comme les Little Vic, Thaione Davis ou encore Iron Lyon, Cymarshall Law a tout les attributs du mc charismatique mais le succès étant la seule possibilité de reconnaissance, le chemin risque d’être long pour ce représentant du New-Jersey. En attendant une suite à Hip Hop In the Soul, Cymarshall Law revient avec son Creators Kid EP et le chargeur à rimes semble à bloc.

Au revoir Mr Joeker (qui reste actif via sa page Myspace) et bonjour à D. Slap, un changement qui permet à Cymarshall de ne pas se cataloguer dans une vibe spécifique même si les prods de Slap restent en quelques sortes dans le même domaine avec, certes, plus de mordant (ce qui n’enlève rien au travail de Joeker). Donc plus de punch, et cela tombe bien car Cymarshall Law ne semble pas se gargariser des bonnes reviews de son premier essai et revient avec la rage d’en découdre de nouveaux. Punchline, industrie pointée du doigt, lyrics engagés, le mc ne baisse pas de rythme et plus l’intru est entrainante comme Harder Than Thou et plus le delivery de junior vous décrasse les oreilles. Chercher pas de guest du moment et n’en attendez pas à l’avenir car Ghosts Of Hip-Hop ne risque surement pas de lui ouvrir les portes de MTV. Multi thème, Cymarshall nous fait passer de l’obscurité (Homeless Man) à la lumière (Magic et Tangled Web). Un condensé de leçon de mceeing en 7 titres.

Si le nom de Cymarshall Law vous était inconnu jusqu’à présent, ce Creators Kid devrait vous le fixer au plomb dans le cerveau. Une bonne leçon de rattrapage passera obligatoirement par l’achat de son Hip Hop In The Soul. Plus qu’un simple mc voguant dans l’underground du rap, Cymarshall donne l’espoir que cette nouvelle décennie revienne à des valeurs musicales nobles tout en essayant d’aller de l’avant.

16/20

Cymarshall Law – Creators Kid EP (2010)
0 vote(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les balises HTML ne sont pas autorisés.