Skip to content

Freeway & Jake One – The Stimulus Package (2010)

Il est loin le temps où le rap rimait avec Roc-A-Fella Records, il est loin l’espoir où la famille composée de Mc compétents nous faisait espérer l’arrivée d’un nouveau clan à la Wu Tang ou DITC. Les causes du fiasco sont multiples et il ne sert à rien d’en débattre. Par contre, annoncé que seuls deux membres de l’ex formation, Kanye West et Jay-Z, tiennent le haut de l’affiche ne laissant qu’aux autres les miettes est incontestable. Si les Beanie Sigel, Peedi Peedi et Freeway ont continué à avoir une activité à peu prêt constante, les voix du succès, elles, sont restées fermer. Alors l’arrivée de Freeway sur le petit label qui monte, Rhymesayers Entertainment, faisait fortement saliver, encore plus à l’annonce d’un album commun avec le producteur Jake One ! Après avoir buzzé le projet sur le packaging ingénieux de cet album, The Stimulus Package, il est temps de faire le point sur cet album.

On avait laissé Jake One avec son White Van Music, premier essai certes concluant mais qui souffrait d’un manque d’énergie flagrant. Si Jake One est un producteur capable de s’adapter à toutes les sonorités régionales du rap il souffre souvent de l’excès irrationnel de drums malgré une bonne technique de découpage. De son côté Freeway s’acharne à sortir des décombres de l’empire Roc-A-Fella essayant de se refaire une seconde jeunesse sans pourtant parvenir à convaincre un public alors que qualitativement Freeway n’a à souffrir que de peu de concurrences à ce niveau. Avec The Stimulus Package, l’heure de la consécration est-elle arrivée ou le package n’était qu’un pétard mouillé pour appâté le HH Head en espoir d’une relance du rap???

Jake One : une vraie touche pour de trop gros défauts…

Jake One est un vrai beatmaker pas un de ses nombreux copycat cherchant l’absolution en rendant un travail grossier mais assez proche des grands noms comme Dre, Primo, Rock ou Marl pour avoir les portes ouvertes dans le monde du rap. Non, Jake est le genre de gars capable de vous sortir un son venant d’une cave crasseuse et d’y ajouter assez de talents pour en faire un petit bijou tout propre à l’image de One Thing, She Makes Me Feel Alright et Microphone Killah, en clair un vrai Crate Digger. Mais certaines fois ce travail artisanal le pousse à surchargé ses productions de drums très vite plombantes. Et c’est vraiment à ce niveau là que portait l’appréhension de ce projet. Malheureusement, ce défaut ressort car il semble être propre à Jake One, One Foot In, The Product ou même le sympathique Throw Your Hands Up souffrent de ce traitement. Il faut dans ce cas là le support de Mc de gros calibre pour sauver les tracks.

Freeway : mangeur de mic rassasié

On le sait (ou alors vous débarquez), Freeway est le genre de Mc à chopper un mic et à ne pas le lâcher tant que sa condition physique lui permet. S’il peut paraitre redondant dans ces thèmes, il n’en reste que le Mc transcende la scène par sa capacité à faire monter les foules. Avec ce nouveau projet, on s’attendait à en prendre plein les oreilles. Free people en est clairement la preuve : le Mc de Philly nous lâche une prestation de haut niveau sans être gêné par les nombreux détails lâchés pour rien par Jake One. Court mais intense mais aussi à l’image d’un Freeway plus mature et plus pausé ce qui peut amener une certaine frustration pour l’auditeur. Bien sur certaines prestations laissent à désirer comme sur Throw Your Hands Up loin de son meilleur niveau (surtout lyricalement…) et c’est assez répétitif à ce niveau avec des rimes de supermarché comme sur Sho’ Nuff qui aboutissent à se ridiculiser surtout quand l’invité n’est autre que Bun B. Autre limite constatée, au lieu de jouer Freeway tout simplement, le Mc se met constamment au défi d’être meilleur que ses guests sur leur thème de prédiction. Si le défi est aisément relevé sur Follow My Moves par rapport au clown de service en guest, il n’en est pas le cas sur One ThingRaekwon se sent à aucun moment en danger.

Alléluia : voilà les guests !!!

Sincèrement, on aurait pu frôler la catastrophe sans la présence de certains mcs venus pour se lâcher. Première, et loin d’être le plus mauvais, tonton Beanie Sigel s’incruste pour lancer l’album sur Stimulus Intro de façon efficace. Une prestation qui donne la patate et semblait donner le rythme à la suite, ce qui n’est au final pas le cas. One Thing, track ouverte au story tellin’, quoi de mieux pour un Raekwon reboosté par son OB4CL 2 et en attente de la sortie de son projet avec ses deux compères Method Man et Ghostface Killah. Honneur au roi, car s’il y a bien un invité qui fait mal à Freeway sur cet album, c’est bien Bun B toujours chargé comme un AK-47, le représentant du South se sent chez lui sur Sho’ Nuff qui semble avoir été concocté sur mesure par Jake One. On passera les prestations de Young Chris et Mr. Porter, bonnes mais sans plus. Bien sur la palme de la blague revient à l’autre guignol de Birdman qui, malgré tout, fait l’effort d’une prestation presque correct ce qui devrait lui lobotomiser la cervelle pendant quelque temps…

Les Hooks : achevez-moi !!!!

Voilà le vrai talon d’Achille : les hooks ou comment bousiller des tracks. On aura beau tout faire pour excuser certaines failles de cet album, il n’en reste que des refrains comme sur Microphone Killah vous bousillent l’écoute. On ne s’arrête pas là et sur le morceau soi-disant phare de l’album Throw Your Hands Up, on a le droit un hook des plus basiques. Follow My Moves offre un hook maintes et maintes fois entendus. On pensait ne pas subir les ravages de hook RN Bisés mais malheureusement Money ne nous épargne pas.

Au final, The Stimulus Package est un bon petit album ni plus ni moins mais qui manque clairement d’ambition. Si l’affiche Mc/prodo semblaient proposer un album compact et homogène, le rendu final ressemble plus à un feu d’artifice sauvage. Meilleur qu’un All In A Day’s Work, ce n’est pas pour autant que l’album restera graver dans les annales du Hip-Hop. Le rap de premier plan est en crise depuis un moment et ce n’est pas avec ce plan de relance proposé qu’on en sortira…

14/20
Freeway & Jake One – The Stimulus Package (2010)
1 vote(s)

7 comments on “Freeway & Jake One – The Stimulus Package (2010)

  1. escobar56 on said:

    Whaou, tu m'as l'air assez sévère. Je dis ça mais perso je n'ai toujours rien écouté. Je refuse tant que je ne trouve pas l'album dans les bacs. Ca me fait saliver mais jusqu'à présent je tiens bon. Donc ma chronique ne viendra que plus tard. Pour l'instant je boucle In Search Of Stoney Jackson.

  2. oui assez en effet, on m'a déjà fait la remarque…Tu peux le trouver en import sur la fnac.com si tu veux !In Search Of Stoney Jackson pète bien mais bon impossible de faire une comparaison entre ces deux skeuds tellement l'univers est diffèrent

  3. 1989 Somethin' on said:

    Ouep, je trouve aussi la chronique un poil sévère même si c'est difficile de contester les défauts relevés.J'aime vraiment le taff de Jake One, où comment faire des prods patates en gardant une vibe soulful, à l'image d'un "The Truth" avec Brother Ali sur le White Van Music. Comme dit dans la chro', ce mec est vraiment un crate digger et les samples utilisés sont souvent lumineux (One Thing, She Makes Me Feel Alright, Free People etc…). J'ai juste un peu de mal avec Throw Your Hands Up, ultra répétitif, Never Gonna Change sur laquelle les changements de rythmes sont intéressants mais les drums flinguent vraiment le morceau pour ma part et Follow My Moves, bien que le morceau ne soit pas non plus inécoutable (pas de commentaires sur Birdman…). Le reste est du tout bon pour moi, mention spéciale pour l'ensoleillé et rafraichissant Sho'Nuff (Bun B encore et toujours irréprochable), Freekin' The Beat, She Makes Me Feel Alright, One Thing (le combo Free/Raekwon est énorme), One Foot In…Freeway est un mangeur de mic, s'adapte bien à chaque instru, et même si on peut relever une petite baisse de régime par rapport aux travaux précédents et une certaine légèreté niveau lyrical sur quelques sons (Throw Your Hands Up, Sho' Nuff, Follow My Moves), c'est toujours un plaisir d'entendre un MC aussi puissant, charismatique et aisé sur tous types de prods.Dernière chose, si je peux me permettre, quand je te lis (et t'es loin d'être le seul), j'ai l'impression que quand tu parles d'un feat sur un son, il s'agit d'une compétition entre les rappeurs, c'est le cas notamment quand tu parles du morceau avec Raekwon. Bref, c'est peut-être évident que pour moi, mais je trouve que ça dépasse la simple comparaison ou analyse de la performance d'un MC, et je trouve pas ça très judicieux de faire ressortir un gagnant et un perdant comme ça…Ma note devrait tourner autour de 16/20.

  4. En fait, sur l'histoire du feat. avec Raekwon, je reproche surtout à Freeway de faire du Raekwon au lieu de faire ce qu'il sait faire. D'où cette vision compétitive qui ressort à ce niveau.

  5. BBoy Stance on said:

    Money, Know What I mean et le son avec Birdman sont les tracks que je prefere….Bon petit skeud mais comme pour son packaging un peu decus…15/20

  6. BBoy Stance on said:

    Oh! Et je n'ai vraiment mais vraiment pas aime In Search Of Stoney Jackson…. Madlib et moi ca n'a jamais ete le grand amour, les Sid Roams a la place et je suis persuade que ce skeud aurait 100 fois plus peter mais bon…

  7. Crazy Horus on said:

    Globalement d'accord avec toi sur l'album. Contient son lot de bons morceaux mais comme on l'avait signalé sur 2k il manque clairement des grosses tracks bien puissantes. Je me prépare à écrire ma chro et je trouve qu'il y a un autre défaut, c'est la ressemblance des titres qui est trop proche à mon gout. Dans l'ensemble c'est un bon album à la durée de vie éphémère. J'ai bien kiffé le feat avec Raek. Avis + détaillé dans ma prochaine review.Pour le SAS à l'inverse de Bboy (comme d'hab quand il s'agit de Madlib ;) )j'ai trouvé le projet vraiment réussi et une collab avec Sid Roams j'aurais été opé aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les balises HTML ne sont pas autorisés.