Skip to content

Canibus – Melatonin Musik (2010)

« I got divine chromosomes in me. My sperm’ll scramble the eggs in a women’s ovarie s », il y a dans le rap game des punchlines qui vous traumatisent tellement qu’elles feraient passer les actes d’un Francis Heaulmes pour de la poésie. Canibus fait parti de cette race de mc sans concession quitte à se retrouver empêtré dans des diss souvent inutiles mais parfois anthologiques. Diss et punchlines ne pourraient résumer à eux seuls la carrière de Canibus tellement sa discographie est conséquente. 9 albums en 12 ans de présence, le CV est lourd et niveau référence le mc possède une armoire de classic track. Mais suite à sa rupture avec ses anciens partenaires de Ill & Mic Club Music, on pensait Canibus retiré du rap game car ces 3 années d’absences équivalent les 10 ans de Rakim, vu la fréquence habituelle de ses livraisons. C’est donc avec joie que l’on retrouve Canibus avec ce Melatonin Magik dont la pochette peut créer des vomissements si l’on y pose le regard plus de 10 secondes. Espérons donc que la qualité efface de nos mémoires cette vision d’horreur !!!

En tant que listener, on se rend jamais compte de l’importance du staff qui va du management de l’artiste jusqu’à la conclusion de l’album. Ces gens, dans l’ombre, sont le plus souvent présents pour préserver l’artiste de choix risqués et ne sont que peu souvent mis en avant ou alors pour essuyer un échec commercial. Bien sur, le contraire existe aussi, producteur véreux, partenaire incompétent, etc, le rap game reste un monde de vautour. Ce qui est sur, c’est que le travail fourni par Louis Lambard, partenaire de Canibus, et le label Ill & Mic Club Music pendant les 10 ans de collaboration est loin d’être anecdotique. Bien sur beaucoup de reproches pourrait être fait sur cette collaboration sur certains choix artistiques mais on peut aussi se demander si cette séparation ne coutera pas cher à Canibus dans sa carrière, surtout avec ce Melatonin Magik

Pas de surprise, le petit break de 3 ans n’a en aucun cas altérer les capacités microphoniques de Canibus. Toujours à distiller des verses sophistiqués, il est parfois difficile de le suivre mais dans tout les cas le mc incite au respect comme les démonstrations consécutives que sont Gold & Bronze Magik, Dead by Design, Dragon of Judah et Kriminal Kindness. Il reste cependant certains défauts à Canibus et on lui mettrait bien quelques claques pour que stoppent ses beefs inutiles comme celui à l’encontre d’EminemYou pushed D12 to the side to sign Voltron 5, If Proof was alive, he’d be dying inside », mouais pas du meilleur goût) et caractérisé sur l’album par le morceau Air Strike (pop killer) et sur Kriminal Kindness envers KRS-One. Et pourtant, pas à une contradiction prêt, Canibus affichait clairement le temps des réconciliations sur son morceau éponyme, de quoi déstabiliser l’auditeur… Ne soyons pas hypocrite, la carrière musicale de Bus se résume à un Battle constant et sur ce Melatonin Magik ça devient assez lourd. Si le mc peut se vanter d’avoir des skills en pagaille, sa redondance commence fortement à blaser. Surtout que le mc oblige DZK, son nouveau partenaire, énorme sur Post traumatic Warlab Stress, à suivre sa ligne artistique…

Mais bon, les critiques faites sur les prestations de Canibus restent tout à fait minimes car le gros du raté vient directement des productions d’une légèreté effrayante. Plus effarant, il n’y a pas qu’un beatmaker sur cet album mais facilement sept et pourtant la qualité des différentes productions est constante. Si le début de l’album permet une écoute dans les meilleures conditions, la redondance qualitative des beats choisis risque fort de rebuter l’auditeur à pousser l’écoute jusqu’à la track finale. Et ce n’est pas les feat. s’enchaînant sur la fin qui comblera les lacunes de cet album. Toute cette atmosphère musicale ressemble plus à une mixtape cachée qu’à un réel album.

Peu de titres sortent du lot, on se contentera des morceaux les plus accessibles comme Kriminal Kindness ou Dead By design et on sourira, quand même, aux assauts menés par Canibus et DZK sur Air Strike (Pop Killer).

Pour conclure, on est forcément content de voir réapparaitre Canibus derrière le mic mais on ne pourra qu’être déçu par la répétition des défauts antérieurs de sa discographie. Si le changement de staff reste une décision personnelle de Canibus sans que l’on puisse la déplorer, on notera tout de même que cela ne change rien au final. L’heure de la remise en question n’est pas d’actualité mais Canibus mérite que l’on patiente. A noter que les fans de la première heure seront quand même comblés par cet opus pour les autres, il va falloir se rabattre ailleurs…

13/20

Canibus – Melatonin Musik (2010)
0 vote(s)

2 comments on “Canibus – Melatonin Musik (2010)

  1. Alvaro on said:

    Album de l'anneé… un flow et un niveau lyrical tout aussi percutants qu'il ya 10 piges c'est fou!

  2. Salut, ben la couv elle pue du cul!! par contre l'album, je crois que c'est le meilleur qu'il est fait!! ca claque de bout en bout!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les balises HTML ne sont pas autorisés.