Skip to content

Royce Da 5’9″ – Street Hop (2009)

Encore sous les feux des projecteurs avec l’ambitieux projet de supergroup Slaughterhouse, l’enfant terrible de Detroit choisit cette exposition pour présenter son 4ème album, 4 ans après le sympathique Independent’s Day. Pas besoin de faire une présentation exhaustive de cet immense mc, Royce da 5’9 est avec Eminem le grand représentant de la Motor City. Connu pour son flow et ses lyrics d’expert, Royce n’en reste pas pour autant un artiste modèle. Peine de prison pour Beef inutile, problème d’alcoolémie, mc feignant ou très irrégulier, deux dernières sorties plus que déplorable avec les mixtape The Bar Exam, on attendait fortement une reprise en main avec ce Street Hop et surtout l’espoir d’une nouvelle collaboration magique avec DJ Premier. So Street Hop or Street Pop ?
 

Que l’on aime ou non les Slaughterhouse, on ne pourra renier que l’album a bien remué la sphère rap. Et au même titre que les autres membres, Royce Da 5’9 a su relancer son buzz grâce à des performances microphoniques excellentes. L’arrivée de l’EP The Revival avait ouvert l’appétit, si le maxi est loin d’être un bijou, certaines pistes exploitées par Royce amenaient à penser que l’album serait le digne successeur de ses précédentes releases. Avec Primo, Emile et Nottz, en autres, à la prod, le pari semblait largement relevé mais le résultat risque d’en effrayer plus d’un.

Si vous n’avez jamais vu la peur en face, vous allez être servi. Et pour cela, il ne suffit de citer qu’une Track : Bad Boy, une espèce de bouse infâme produite par Streetrunner qui va très vite vous faire le même effet qu’une bonne vieille intoxication alimentaire. Il suffit de s’écouter Gunshot de Nicolay and Kay pour comprendre l’ampleur de la blague. Le reste de l’album ne vole pas plus haut. Entre l’ajout des tracks de l’EP, les sons à la con s’acoquinant avec de l’électro-pop, Royce nous livre un album d’une extrême faiblesse. Si la magie du duo Royce-Primo prend toujours au titre du terrible Something 2 Ride 2, ce n’est pas les feat. des Slaughterhouse ou de Busta Rhymes qui sauveront ce Street Hop du naufrage.

Faut pas se mentir non plus, Royce est un très bon mc, et alors que d’autres sont obligés de travailler 24 sur 24 pour cultiver cette capacité, lui n’a pas à se forcer car c’est un don inné. Mais Royce a un autre don celui d’être une vraie feignasse complètement méprisant envers sa fan base. Et si la plupart des sites spécialisés se contentent du travail fourni, tout bon fan de l’artiste ne pourra qu’être dégoûté par ce Street Hop.

Depuis plus de deux ans, des débats et des discussions avaient fleuri autour des capacités de Royce à pouvoir tenir la distance, ce Street Hop donnera entière satisfaction à ses détracteurs. Dommage, très dommage…

09/20

Royce Da 5’9″ – Street Hop (2009)
0 vote(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les balises HTML ne sont pas autorisés.